samedi 9 décembre 2017

Karl Popper : La logique de la découverte scientifique

Payot - Octobre 2017


Qu'est-ce qui est scientifique et qu'est-ce qui ne l'est pas ? Comment vérifier une théorie ? Qu'est-ce qu'une hypothèse scientifique ? Comment la connaissance progresse-t-elle ? Chef-d'oeuvre de Karl Popper, ce livre puissant défend l'idée que pour être scientifique une théorie doit être réfutable par l'expérience. Le célèbre philosophe y discute Einstein ou Bernoulli, Heisenberg ou Schrödinger, mais aussi Russell ou Wittgenstein ; il déploie plusieurs concepts cruciaux, tels ceux de corroboration, de falsifiabilité, ou de critère de démarcation, sur lequel repose toute connaissance scientifique ; et il aborde des thèmes comme la simplicité, l'incertitude, le hasard et la probabilité, les rapports entre théorie et expérience, entre science et métaphysique.

Sir Karl R. Popper (1902-1994) est l'une des figures majeures de la philosophie du XXe siècle. Il est également l'auteur, aux Editions Payot, de Conjectures et réfutations.

acheter ce livre

Mogens Lærke, Christian Leduc et David Rabouin (dir.) : Leibniz. Lectures et commentaires

Vrin - Novembre 2017 - Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie


Ont contribué à ce volume : R. Andrault, J.-P. Anfray, L. Basso, F. Duchesneau, J. Dunham, M. Favaretti Camposampiero, J.-F. Goubet, M. Lærke, C. Leduc, J. McDonough, M. Picon, D. Rabouin, P. Rateau, A.-L. Rey, C. Rösler-Le Van.

Le présent volume est le premier ouvrage collectif dans le monde francophone visant à introduire la pensée de G.W. Leibniz (1646-1716). Il a pour but d’examiner les parties principales de la philosophie leibnizienne ainsi que les disciplines qui s’y rapportent.
Ce travail se devait d’être collectif pour deux raisons principales : d’abord, Leibniz contribua de manière importante à une grande diversité de domaines, philosophiques, scientifiques, théologiques et politiques. Ensuite, son corpus, de mieux en mieux connu par l’édition en cours des œuvres complètes, est l’un des plus abondants, mais aussi diversifiés de l’histoire de la philosophie et des sciences. Chaque chapitre est ainsi rédigé par un spécialiste du domaine. Tout en visant à commenter les thèses et les doctrines leibniziennes, les contributions du volume prétendent également prendre part aux discussions et interprétations de la recherche.

acheter ce livre

Olivia Gazalé : Le Mythe de la virilité

Robert Laffont - Octobre 2017


Et si, comme les femmes, les hommes étaient depuis toujours victimes du mythe de la virilité ? De la préhistoire à l'époque contemporaine, une passionnante histoire du féminin et du masculin qui réinterprète de façon originale le thème de la guerre des sexes. 
Pour asseoir sa domination sur le sexe féminin, l'homme a, dès les origines de la civilisation, théorisé sa supériorité en construisant le mythe de la virilité. Un discours fondateur qui n'a pas seulement postulé l'infériorité essentielle de la femme, mais aussi celle de l'autre homme (l'étranger, le " sous-homme ", le " pédéraste "...). Historiquement, ce mythe a ainsi légitimé la minoration de la femme et l'oppression de l'homme par l'homme.
Depuis un siècle, ce modèle de la toute-puissance guerrière, politique et sexuelle est en pleine déconstruction, au point que certains esprits nostalgiques déplorent une " crise de la virilité ". Les masculinistes accusent le féminisme d'avoir privé l'homme de sa souveraineté naturelle. Que leur répondre ? Que le malaise masculin est, certes, une réalité, massive et douloureuse, mais que l'émancipation des femmes n'en est pas la cause. La virilité est tombée dans son propre piège, un piège que l'homme, en voulant y enfermer la femme, s'est tendu à lui-même.
En faisant du mythe de la supériorité mâle le fondement de l'ordre social, politique, religieux, économique et sexuel, en valorisant la force, le goût du pouvoir, l'appétit de conquête et l'instinct guerrier, il a justifié et organisé l'asservissement des femmes, mais il s'est aussi condamné à réprimer ses émotions, à redouter l'impuissance et à honnir l'effémination, tout en cultivant le goût de la violence et de la mort héroïque. Le devoir de virilité est un fardeau, et " devenir un homme " un processus extrêmement coûteux.
Si la virilité est aujourd'hui un mythe crépusculaire, il ne faut pas s'en alarmer, mais s'en réjouir. Car la réinvention actuelle des masculinités n'est pas seulement un progrès pour la cause des hommes, elle est l'avenir du féminisme.

Olivia Gazalé a enseigné la philosophie pendant vingt ans, en classes préparatoires, à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et aux Mardis de la philo, dont elle est la cofondatrice. Elle est l'auteur de Je t'aime à la philo – Quand les philosophes parlent d'amour et de sexe (Robert Laffont, 2012).

acheter ce livre

vendredi 8 décembre 2017

Claire Beyssade : Sous le sens. Pour une sémantique multidimensionnelle

Presses Universitaires Vincennes - Septembre 2017 - Collection : Sciences du langage


À côté de ce qui est explicitement dit, il y a les sous-entendus, les présupposés… qui servent à dire... sans le dire, qui font tout le charme, la cohérence et le ciment d’un discours.
« Sous le sens » porte sur un sujet central tant pour la théorie linguistique que pour l'enseignement du français : le sens, la façon dont il se construit et ce dont il est fait, de l’explicite à l’implicite. Il présente l'état actuel des recherches sur les implicatures et les présuppositions, étudiées à la fois par les philosophes, les linguistes et les psychologues ; il souligne l’importance des anti-présuppositions et des implicatures conventionnelles dans la cohérence et la cohésion discursives. Il discute en français une littérature foisonnante mais souvent peu abordable, car présentée en anglais et de façon technique, par des spécialistes, pour des spécialistes.

acheter ce livre

Ch. Dupouy & J.-L. Pierre (dir.) : Éthique et politique dans l'œuvre de Charles Ferdinand Ramuz

Artois Presses Université - Novembre 2017 - Collection : Etudes littéraires


Dans les Années trente, Ramuz essayiste était sollicité par les directeurs de revues d’horizons différents et nourrissait le débat politique. De nos jours, la dimension éthique et politique de l’œuvre ramuzien est méconnue. Le Colloque de Tours (2014) entendait la revisiter. Examiner le positionnement de l’écrivain face aux idéologies de son temps et aux évolutions de la science et de la technique. La réflexion sur le « paysan » est essentielle dans la pensée politique de Ramuz ; le « paysan » apparaît comme le moment éphémère d’un lien privilégié entre l’Homme et la Nature. Quant aux propos sur ce que l’on nomme aujourd’hui « l’environnement », ils sont d’une actualité saisissante. Le Colloque fut également l’occasion de souligner l’originalité et la modernité du romancier dont les récits échappent aux définitions traditionnelles du roman rustique. L’écriture ramuzienne, dans sa violence créatrice, est une écriture de rupture, un acte éminemment politique.

acheter ce livre

Marie Pelé et Cédric Sueur (dirs.) : Questions d’actualité en éthique animale

L'Harmattan - Décembre 2017


L'éthique animale qui désigne l'étude de notre responsabilité morale à l'égard des animaux, n'est pas une prise de position mais un questionnement en perpétuelle évolution avec notre culture et notre temps. Cet ouvrage présente plusieurs éléments de réponses aux récentes questions posées par la société sur notre rapport aux animaux. 
Il est le fruit des échanges qui se sont tenus lors des conférences-débats organisés dans le cadre de la spécialisation « Éthique et droit de l’animal » du master « Éthique et Sociétés » du Centre Européen d’Enseignement et de Recherche et Éthique (CEERE) de l’université de Strasbourg. Experts et étudiants y abordent 11 questions en éthique animale :

1. Le chat domestique et la biodiversité

2. La captivité des cétacés

3. Droit de l’individu ou droit de l’espèce

4. Faut-il considérer les grands singes comme des personnes ?

5. Notre lien à l’animal : uniquement une question de culture ?

6. Transanimalisme et animal cyborg

7. La possession de l’animal de compagnie

8. Les animaux dits « nuisibles »

9. Quel droit pour les animaux dans les abattoirs aujourd’hui en France ?

10. Agriculture : quel type d’élevage pour demain ?

11. Quand est-il moral d’euthanasier un animal ?

Préface de Jean-Marc Neumann.

Cédric Sueur et Marie Pelé sont des éthologues et primatologues français. Ils ont obtenu leur doctorat en biologie à l'université de Strasbourg où ils enseignent l'éthique animale. Cédric Sueur étudie les réseaux sociaux de plusieurs espèces animales. Marie Pelé est experte en cognition comparée chez les primates.

acheter ce livre



jeudi 7 décembre 2017

Arnault Skornicki et‎ Chloé Gaboriaux : Vers une histoire sociale des idées politiques

Septentrion; Édition - Décembre 2017 - Collection : Espaces politiques


L'histoire sociale des idées politiques correspond à un authentique projet de rénovation disciplinaire : ancrer l'histoire des idées politiques dans les sciences sociales. Cependant, ce projet doit encore devenir un programme articulé, entre la sociologie des intellectuels, la généalogie foucaldienne, la sémantique historique, l'analyse du discours et des langages politiques... Sans prétendre livrer la formule magique de son unité méthodologique, cette série de contributions et d'entretiens donne à voir la pluralité et le dynamisme de l'histoire sociale des idées politiques. Elle offre non seulement un panorama international, mais aussi de nombreuses pistes méthodologiques et empiriques, que ce soit sur la notion cardinale de "contexte", le rapport de Quentin Skinner à la sociologie, le laboratoire démocratique, ou l'histoire des idées en milieu populaire. Fruit d'un important effort collectif, cet ouvrage transdisciplinaire est le premier du genre sur un domaine en pleine expansion.

acheter ce livre

Henri Maldiney et Jean-Pierre Charcosset : Le Vouloir dire de Francis Ponge. Suivi de Henri Maldiney, lecteur de Francis Ponge

Encre Marine - Novembre 2017


« Surgissez bois de pins ! Surgissez dans la parole ! »

Appelant choses et mots à venir paraître au jour de l'existence, c'est entre ces choses et ces mots, dans les mots eux-mêmes que se cherche la poésie de Francis Ponge qui, du Parti-pris des choses à La Rage de l'expression, aura tenté le plus extrême : oser dire.
Le plus extrême, car extrême est toute parole qui, prenant son inspiration de l'appel muet des choses, veut les dire, veut, leur répondant, co-naître avec elles au monde. Mais comment dire la chose sans faire d'elle un objet mort ? Comment se rapporter à la langue sans en figer le lexique en un système pré-construit de significations qui n'ouvre rien du monde qu'il entend décrire ? Dire le galet sans pétrifier le discours, ou dire du pré la verte vérité requiert alors un jeu. Non celui, suffisant, qui idolâtre le texte ; mais celui qui, tendu, s'instaure entre choses et mots et suscite l'origine même de la parole, soit pour nous qui parlons, de notre être-au-monde.
C'est ainsi à une analyse précise de l ob-jeu ravivant la verbo-motricité première de l'homme et les appels du monde muet que cette étude nous convie. Avec la poésie de Francis Ponge, par elle, c'est alors l'origine même de la parole qui vient à se dire, cette puissante origine nocturne qui, nommant, ouvre le jour, le jeu du monde.
Ce que parler veut dire nous l'apprenons des poètes. Parce qu'ils sont partagés entre les choses et les mots comme nous. Mais eux le savent et certains le disent en propres termes.
Leur parole, alors, a la violence de ce qui, divisé d'avec soi, a à devenir réel. Telle l'écriture de Francis Ponge.
Il fallait en tenter l'approche en souvenir de l'ami, en faveur de l'esprit.

Henri Maldiney s'est spécialisé en esthétique. Il a enseigné à Gand puis à Lyon la philosophie générale, l'anthropologie phénoménologique et l'esthétique.

acheter ce livre

mercredi 6 décembre 2017

Blanche de Richemont : Petit dictionnaire de la joie

Philippe Rey Ed. - Octobre 2017


Un parcours informel, poétique et riche sur les chemins de traverses de la joie

" Il est temps d'avancer sur une terre sans balise où seule s'impose la loi de l'univers, exigeante, puissante et sublime. Il est temps de sortir de notre désespoir tranquille et d'ouvrir les bras à tous les possibles, c'est-à-dire à l'inconnu, à notre grandeur, au merveilleux. " 

Le petit dictionnaire de Blanche de Richemont regorge de joies simples qui nous attendent au détour du chemin. De Absolu à Zéro, en passant entre autres par Chanter, Épreuve, Gourmandise, Hasard, Lâcher-prise, Nudité, Révolte, Sensualité, Vin, Yeux, de nombreuses références culturelles, philosophiques et spirituelles portent le livre, complétées par des citations et les expériences personnelles de l'auteure. Cet ouvrage a un projet humble et immense : il sème des graines, comme des pistes à explorer, pour que la joie ne reste pas cachée. 
Un livre plein d'élan et de poésie, qui se butine avec bonheur.

Blanche de Richemont est une écrivaine française, née à Paris en 1978. Après un DEA de philosophie sur le sublime, elle se voue à l'écriture et au voyage. Son premier livre Éloge du désert (Presses de la Renaissance, 2004) est le fruit de plusieurs voyages en Égypte, Algérie, Libye, Tunisie, Mali, qui l'ont orientée vers le silence et l'essentiel. Elle obtient le prix Alef 2016 des librairies mieux-être et spiritualités pour Le souffle du Maitre (Presses de la Renaissance, 2015).

acheter ce livre

Christophe Grellard (éd.) : Miroir de l'amitié. Mélanges offerts à Joël Biard

Vrin - Décembre 2017 - Études de philosophie médiévale


A l’occasion de ses 65 ans, plusieurs de ses amis, collègues et étudiants ont voulu jeter un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur l’oeuvre et la carrière de Joël Biard. Du CNRS (Centre d’histoire des sciences et des philosophies arabes et médiévales) à l’Université de Tours-François Rabelais (Centre d’études supérieures de la Renaissance), il n’a cessé de travailler à faire mieux connaître une période négligée de l’histoire de la philosophie, le Moyen Âge. Auteur d’une œuvre ample et exigeante, qui fait désormais autorité dans plusieurs domaines, il a permis de réévaluer l’importance du Moyen Âge tardif dans les bouleversements intellectuels qui agitent l’Europe entre le XIVe et le XVIe siècles. Il a ainsi profondément renouvelé notre connaissance de l’histoire des sciences et de la philosophie de cette période. A partir de ces acquis, les études ici réunies entendent montrer le dynamisme des champs d’enquête (logique et philosophie naturelle, études buridaniennes, Renaissance) qu’il a marqués de son empreinte, et mettre au travail une oeuvre dont la fécondité n’est plus à démontrer.

acheter ce livre

Isabelle Thomas-Fogiel (dir.) : Tristes réalismes, exploration d'un tropisme philosophique contemporain

Vrin - Décembre 2017 - Bulletin de la société française de philosophie


La réflexion proposée dans cette conférence prend sa source dans un étonnement, voire une stupéfaction, face à la configuration de la philosophie de ces trente dernières années. En effet, la production philosophique paraît s’y réduire à une unique revendication, que l’on pourrait résumer par cette injonction lancée aux enfants du siècle : « Faites-vous réalistes ».
Or, il semble difficile, pour l’historien de la philosophie, de ne pas s’interroger sur ce phénomène de cristallisation, qui est d’autant plus étonnant que ses origines sont à ce point multiples (de la phénoménologie à la philosophie du langage ordinaire, en passant par la métaphysique analytique comme continentale) qu’il transcende les grandes partitions qui ont structuré, depuis l’après-guerre, notre paysage philosophique (telle, celle entre analytique et continentale).
Trois questions seront ainsi posées : tout d’abord, que signifie, pour ceux qui le revendiquent aujourd’hui, le terme « réalisme », ou, pour le dire autrement, quels sont les actes fondamentaux qui, par-delà la diversité des approches, sont communs à tous et donnent quelque consistance à l’appellation affichée? Peut-on, ensuite, à partir de l’analyse de ces principes structurels qui délimitent la sphère du réalisme contemporain, en repérer les apories, ou pour le dire de manière moins négative, dessiner les interrogations que suscite cette actuelle configuration, interrogations qui peuvent être conçues comme autant de pistes de recherche pour qui voudrait affermir, ou à l’inverse critiquer, cette nouvelle constellation conceptuelle? Enfin, ces problèmes rencontrés ne nous conduisent-ils pas à revenir sur la définition de la vérité unanimement mise en avant par les actuels réalistes?

acheter ce livre

Collectif : Entre nature et histoire. Mœurs et coutumes dans la philosophie moderne

Classiques Garnier - Décembre 2017


Cet ouvrage analyse le rôle des mœurs et des coutumes dans les discours philosophiques modernes et dans l’interrogation des classiques sur la subjectivité, le statut de la morale, la constitution et les limites de la souveraineté.


acheter ce livre